ESPACE CLIENT

secteurs

SNCF Immobilier s’affirme comme un acteur clé de l’aménagement urbain

30 Septembre , 2019 /

Dotée d’un des plus importants patrimoines fonciers de France, la SNCF multiplie ses projets de réaménagements urbains. À travers la rationalisation de ses infrastructures immobilières, le groupe ferroviaire ambitionne de participer à la transformation des centres-villes.

Créée en 2014, la branche SNCF Immobilier (100 M€ de CA en 2018) a pour mission de gérer, optimiser et valoriser l’immense patrimoine immobilier que le groupe SNCF a progressivement constitué au cours de ces 150 dernières années : 20 000 hectares de terrain, dont 3 000 urbanisables, 100 000 logements et 8,5 millions de m2 de bâtiments industriels et tertiaires. Cette mission s’inscrit dans la perspective de l’ouverture à la concurrence du secteur ferroviaire à partir de 2020. Une étape majeure dans l’histoire du groupe qui doit impérativement adapter sa structure de coûts et réduire, notamment, sa facture foncière annuelle. Il est ainsi prévu de transformer plus d’une trentaine de sites (soit environ 1 million de m2), opérations qui devraient permettre de générer plus d’1 Md€ de revenus à horizon 2025.

Ces opérations sont l’occasion pour SNCF Immobilier de bâtir des partenariats inédits avec les collectivités afin d’imaginer de nouveaux paysages urbains. Les projets prennent ainsi plusieurs formes : cession d’anciens espaces pour leur donner de nouvelles fonctions, programmes de redynamisation des centres-villes dans le cadre du Plan Cœur de Ville ou projets d’urbanisme transitoire, comme les espaces « Lucien » à Rouen ou « Ground Control » à Paris. Parmi les programmes les plus emblématiques, citons à Reims la transformation des friches ferroviaires en un complexe aqualudique dédié au sport et au bien-être, le réaménagement urbain imaginé pour réinventer le centre-ville des Mureaux, à l’occasion de l’arrivée d’Eole, ou encore la reconversion de l’ancien tri postal à Toulouse, où s’élèvera prochainement la Tour Occitanie, un gratte-ciel végétalisé construit en spirale.

Priorité donnée aux logements sociaux et à l’habitat éco-responsable

La reconversion de certains bâtiments doit permettre à SNCF Immobilier de contribuer activement à la politique publique en faveur du logement. ICF Habitat, l’une de ses filiales, se positionne déjà comme un acteur clé du logement social en France (1 500 logements neufs livrés en moyenne chaque année). Une nouvelle charte établie entre l’État et la SNCF devrait être signée d’ici fin 2019, laquelle prévoirait la création de 17 000 nouveaux logements et la rénovation de 17 000 autres.

Autre grande priorité : la promotion de l’habitat durable et la réduction de la facture énergétique. Cet engagement se concrétise par la prise en compte des objectifs du Plan « Place au soleil », lancé par le gouvernement en 2018. SNCF Immobilier recense ainsi les fonciers d’une surface minimale de 2 hectares afin d’y développer des projets solaires et étudie systématiquement la faisabilité de dispositifs photovoltaïques dans le cadre de ses programmes de construction, réhabilitation ou extension. Citons, à titre d’exemple, la nouvelle résidence Gergovie dans le 14e arrondissement de Paris, dont les équipements de production d’eau chaude ont été prévus pour limiter l’empreinte carbone du bâtiment.

©  Les Echos Publishing - 2019
← Revenir au blog